Loading...

Des adolescents dits « à difficultés multiples »

Par | 18 février 2017|

Comment entendre l’essor d'une nouvelle catégorie dans le discours du maître et au-delà, que recèle ce signifiant ?

Nouvelle forme d’accompagnement social : le contrat

Par | 18 février 2017|

On les appelle des « incasables ». Figure de style ! Car l'administration invente toujours une case pour eux.

Nouvelle figure de l’école : centre de diagnostics en santé mentale ?

Par | 18 février 2017|

La modernité laisse apparaître une fuite en avant où normal et pathologique ne cessent de croître, laissant souvent à la singularité dérangeante le choix entre la solitude ou des lieux en voie d’extinction.

Le tempo adolescent

Par | 18 février 2017|

Quand un service d'urgence pédopsychiatrique s'interroge sur l'urgence des demandes adolescentes, elle en dévoile les paradoxes.

« Appliquer une loi aux jeunes en rupture avec la famille, l’école, les institutions »

Par | 18 février 2017|

Éclairage d’un magistrat sur l’histoire et les évolutions récentes de la loi pour faire sortir le mineur de l’enfance.

La maternité à la sortie de l’enfance.

Par | 18 février 2017|

Quand l'énigme du sexe et de l'existence convoque le sujet, sa réponse ne prend pas forcement la forme d'une revendication ou d'une crise.

Chronique Haïkus

Par | 24 janvier 2017|

Attrapés au vol, des écrits tissent une trame pour faire avec la langue.

Chronique Julieta, d’Almodovar : l’énigme d’un départ

Par | 24 janvier 2017|

« Ce film est le dévoilement sublime et tout en ellipses de l’énigme d’une jeune fille disparue mêlée à celle d’une jeunesse envolée ».

Chronique Après l’enfance avec Cendrillon de Joël Pommerat

Par | 24 janvier 2017|

“Cendrillon rencontre la fée : “Tu vas voir, après l’enfance, c’est génial !”… à condition (il y a toujours une condition avec les fées!) de laisser tomber quelque chose derrière soi! “

Analyse de pratiques Après l’enfance d’un réel sans loi

Par | 24 janvier 2017|

“Traverser l’impuissance à laquelle se confrontent les métiers de l’éducation, pour accéder à … l’impossible, c’est aussi le délicat soutien à quoi se prête ParADOxes”.

Atelier d’écriture collectif Absences, présences, autour de l’écriture

Par | 24 janvier 2017|

Se constituent ici les cordonnées d’un espace où il s’agit de tenter de faire déconsister le sens qui nourrit le symptôme, et de s’inscrire en plein ou en creux.

Atelier d’écriture individuel « Chemin de Vie » « J’ai les yeux bridée »

Par | 24 janvier 2017|

Écrire l’image pour donner assise à un je face à un autre, voici l’une des trouvailles qui émerge lors de cet atelier.

Atelier d’écriture individuel « Chemin de Vie » M… comme Mon père

Par | 24 janvier 2017|

Dans l’atelier écriture trouve à se mettre en forme les coordonnées du dérangement pour que se dessine une solution nouvelle.

Consultations Trouver son tempo

Par | 24 janvier 2017|

Aujourd’hui, time is money ! Si le cours du temps est scruté, normée, faire rapide résonne avec efficace. Mais, c’est au détriment de la dimension logique du temps, qui, elle, ne se compte pas !

Consultations « C’est plus comme avant »

Par | 24 janvier 2017|

Parfois, le corps, la pensée, la parole buttent sur quelque chose d’opaque, d’étrange, de bizarre. Trouver à qui adresser les mots de ce désordre est essentiel.

Consultations Une érotique 2.0

Par | 24 janvier 2017|

Les réseaux sociaux changent-ils quelque chose à la question de l’amour et de la rencontre avec le partenaire ? Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout…

« Festina lente »

Par | 24 janvier 2017|

« ParADOxes est une invention de l’«éducation freudienne ». Elle mise sur le bricolage, sur le pari de la conversation avec une jeunesse qui ne s’en laisse pas conter, qui refuse de se laisser compter »

À parADOxes

Par | 24 janvier 2017|

L’association parADOxes s’est créée en octobre 2009, (dans la suite du CPCT ados)

La maladie de la jeunesse en trois actes

Par | 13 décembre 2016|

Il appartient aux seules œuvres exceptionnelles de pouvoir saisir, à partir d’une énonciation désormais passée, les enjeux du présent. C’est cette acuité qui est ici décryptée.

Pornographie : le fantasme sur le plateau

Par | 25 novembre 2016|

Ce travail de notre collègue brésilien Niraldo Santos a été présenté et discuté en août dernier à Sao Paulo lors des Journées d’études Infancia e adolescence : impasses e aidas. Niraldo y fait entendre clairement comment la pornographie parie sur une structure qui rejette le manque pour choisir l’organe. Ainsi loin d’être un phénomène « local », référé à un domaine restreint qui serait celui des pratiques sexuelles, le porno édifie un monde où le manque, « rejeté du symbolique, fait retour dans le réel », et non plus derrière l’écran du fantasme. Daniel Roy