Par | 2017-03-12T08:43:21+00:00 10 mars 2017|Non classé|

Alice Fernay, Les autres

« Je suis une jeune fille de bonne famille qui n’a jamais connu que l’opulence et le confort matériel. J’en entretiens une conscience coupable. Pourquoi cela me gêne-t-il tellement que les autres le sachent aussi ? Pourquoi puis-je me dire à moi même des choses que je n’accepte pas d’entendre de la bouche de mes amis ? Est-ce parce que j’éprouve déception et ressentiment à l’égard de ceux-là qui ne voient pas les ombres derrière les ors ? Les souffrances que nous voulons tenir secrètes nous éloignent des autres. Eux se disent : « Pauvre petite fille riche, qu’a-t-elle encore qui ne va pas ? »

Ils s’imagineront que je les crois susceptibles simplement parce que je le suis moi même. Je n’avais jamais réalisé à quel point je l’étais. Mais ça ne les empêche pas de l’être aussi. »

Alice FERNEY, Les autres, éditions Actes Sud, août 2006, p.114

Par | 2017-03-12T08:43:21+00:00 10 mars 2017|Non classé|