Inscription à la 4e journée de l’Institut Psychanalytique de l’Enfant

INSCRIPTION EN LIGNE – CLIC

Tudikoi ?

Encapuchonné ou à gorge déployé, tantôt diatribe, tantôt silence, ça parle ados. C’est à attraper vite ou pas du tout. Et ça dit quoi alors ? Une trace d’un dire à reprendre pour en trouver le ressort. Ici on les écoute en vous lisant.

Des filles et des garçons

Par |

Une conversation sur l'intimité dans un foyer de la protection de l'enfance : des filles parlent de garçons, des garçons parlent de filles. Tous parlent de la violence de la rencontre… pour arriver à vivre ensemble.

Orientation

Zappeur

Abonnez-vous au Zappeur !

Pour recevoir le Zappeur et toutes les actualités de la 4e Journée d'Étude de l'Institut de l'Enfant, saisissez votre adresse e-mail.

Inscription

Inscription en ligne

À venir

Prochain événement

Constructions

Un ado ça se construit, ça pousse à l’invention, à la traduction, ça pousse à l’élaboration, à la conversation, ça pousse à dire la scansion, l’immixtion, la désorientation … Ici on récolte le sel de vos rencontres, pas sans ce lien inédit qu’offre la clinique sous transfert.

Pornographie : le fantasme sur le plateau

Par |

Ce travail de notre collègue brésilien Niraldo Santos a été présenté et discuté en août dernier à Sao Paulo lors des Journées d’études Infancia e adolescence : impasses e aidas. Niraldo y fait entendre clairement comment la pornographie parie sur une structure qui rejette le manque pour choisir l’organe. Ainsi loin d’être un phénomène « local », référé à un domaine restreint qui serait celui des pratiques sexuelles, le porno édifie un monde où le manque, « rejeté du symbolique, fait retour dans le réel », et non plus derrière l’écran du fantasme. Daniel Roy

La construction d’Ella

Par |

Saisissants sont les effets de la rencontre avec un analyste pour Ella, adolescente de 16 ans ! Elle s'empare rapidement de la proposition des séances, qui lui font aussi un abri et elle élabore, elle invente, elle construit !

Métamorphoses

Quelque chose change, sur la peau, dans la voix. Quelque chose perce sous l’habit et se décline à mesure que le corps achève sa mue ! Originales ou discrètes, nous lirons les pratiques, petites ou grandes qui accompagnent « les métamorphoses du corps ».

Où tu mets ta morphose ?

Par |

L'art sert ici de motif à l'escapade pour attraper ce qui échappe, construire à partir des mots anciens une parure nouvelle.

Singularités

Par |

Et dans l'hémisphère sud, après l'enfance ? Notre reporter nous en offre ici un aperçu à l'occasion du dernier congrès de l'AMP. Le « corps parlant » vient faire résonner la rubrique « métamorphose » pour sa première livraison.

Les amis de l’Institut Psychanalytique de l’Enfant

Des liens se tissent, des rencontres ont lieu là où la psychanalyse n’était pas attendue. Comment ça se manifeste ? Comment témoignent ces « lieux d’enfance » ?

Nos derniers Tweets

Les bibliographes

Usez de la bibliographie, raisonnée, non exhaustive, riche et incomplète… Il y a les bibliographes qui ont cherché tous les éclats qui peuvent donner de la lumière sur ce qui se passe « Après l’Enfance », ceux qui brillent d’un savoir sur les ados ou ceux qui les accompagnent au jour le jour, dans leur poche, sur leurs écrans et même au détour de la page d’un livre.
Une référence, un ouvrage, un texte, un film éveille votre curiosité, votre intérêt, donne naissance à une question ? À vos plumes ! Autant de lettres qui attiseront le désir de chaque « un » d’y participer et d’entrer en conversation. Vous trouverez quatre entrées :

Twittos

ça te dit quoi « Après l’Enfance » ? … en 140 signes !

@Marion Outrebon

Après l’enfance ce n’est pas si loin. Le moment où la revendication laisse place à la bonne question, posée par la bonne personne

@Thomas Roïc

Après l’enfance, fini la période de latence,

Après l’enfance, bienvenu le temps de la deka-dance,

Après l’enfance, la rencontre avec le corps de l’Autre fait urgence.

@Maud Ferauge

Après l’enfance, les parents deviennent « Has been ».

rolling-stones@Agnès Vigué-Camus

Ma mère m’a acheté un livre, Virginie a 14 ans. Je n’y trouve aucun savoir sur les nouvelles sensations qui agitent mon corps vivant et me déplacent de mon être…’reusement, il y a les Rolling Stones : « Angie, Angie when will those dark clouds all disappear Angie, Angie… ».

@Anne-Marie Sudry

Après l’enfance… c’est tenter de laisser trace de tout émoi dans un journal aux feuilles vagabondes

Après l’enfance… c’est la préoccupation entre fierté et angoisse d’un corps à montrer ou cacher

Après l’enfance… c’est le désir de découvrir de nouveaux espaces, de nouvelles rencontres, courir après l’insouciance qui s’éloigne pourtant à grands pas

menfin@Fanny Levin

#apreslenfance ce fut un atelier théâtre municipal, au creux de vacances normandes un peu ternes,  avec son bel animateur, et la découverte de ce frisson délicieux : l’impatience de retrouver l’autre et la crainte qu’il puisse, le lendemain, manquer au rendez-vous

#apreslenfance ce fut pour moi un grand… ENFIN ! !

Selfie

FLASH ! un auteur, un acteur, un héros, ZOOM ! un groupe de musique, un film, un personnage, BING ! ici, on en dresse le portrait.

Un selfie avec Mardi Noir

Par |

Mardi Noir, c’est le aka ou pseudonyme de Manu, la youtubeuse qui vous « psychanalyse la face » en abordant des concepts psychanalytiques sans se prendre au sérieux !

Un selfie avec Lofofora

Par |

Lofofora est un groupe phare de la scène rock française dès 1989. Textes incisifs, sans étiquette, sans concession, le style « Lofo » oscille entre punk et chanson française. Reuno, chanteur du groupe, se prête au jeu du selfie Après l’enfance.