Par | 2017-03-07T11:15:58+00:00 25 novembre 2016|T'es sérieux !|

Minorité-majorité à l’âge de Kant

La majorité est un concept mouvant. Il bouge avec l’histoire. Mais que recouvre-t-il exactement ?

Une des façons de se débarrasser de la gênante adolescence est de la recouvrir par une autre catégorie. Le binaire mineur/majeur a, dans nos sociétés, ce rôle-là. Ce partage renvoie au champ politique autant qu’au vocabulaire obligé des administrations, des institutions éducatives et de la Protection judiciaire de la jeunesse. Il faut avouer que « jeunesse » est à la fois trop poétique et trop flou.

Mineur/majeur a l’avantage de la précision. Les variations internationales et historiques nous invitent cependant aux questions. En France, de 1792 à 1974 vous êtes majeur à 21 ans. Après le 5 juillet 1974, vous l’êtes à 18 ans. En Argentine on est majeur à 21 ans et on a le droit de vote à 16 ans. Responsable pour voter, irresponsable pour le reste de la vie civile.

Kant, au moment où les hommes et les peuples aspiraient à la liberté, a eu des idées sur la majorité et sur l’autonomie qui méritent notre intérêt. Il pense que l’humain est bifide : être de nature et être de liberté. Avec cette double appartenance comment guider nos choix moraux ? Vous le savez, Kant a trouvé la formule : « Agis de telle façon que tu puisses désirer que ton action soit érigée en loi universelle ». Ce qui est visé, c’est que l’homme devienne auteur de sa propre loi, incluse dans l’universel. La condition de cette autonomie, c’est la volonté. Ce qui permettrait de faire une rapide équivalence : auteur de sa propre volonté = auteur de sa liberté = auteur de sa loi. Pour faire cette opération, ce choix éthique, de quoi doit disposer le sujet ? De l’exercice libre de son entendement. Il doit être majeur.

Vous connaissez la définition kantienne de la minorité : « La minorité est l’incapacité de se servir de son entendement sans être dirigé par un autre »1. Pour l’enfant, nous retrouvons la tâche repérée par Freud : devoir se séparer de ses parents. Identifier les pressions extérieures et intérieures (la jouissance du Mal, que Kant n’ignore pas, celle des contraintes surmoïque) pour s’en extraire est donc la première tâche.

La nature de ce sujet, auteur de sa volonté, sans contraintes extérieures ni intérieures, nous est un peu étrangère. C’est un sujet qui connaîtrait les signifiants maître de son histoire, qui dominerait ses pulsions ainsi que sa division. Il n’en est pas pour autant « autiste » puisqu’il ne peut élaborer son choix éthique qu’en tenant compte de l’autre. Mais quel autre ? Pas le proche, pas le même. Non, l’autre de l’universel.

On se souvient de Lacan faisant un sort à la certitude de Kant à propos de ce passionné qui renoncerait à sa dame s’il devait être pendu au sortir de la maison : « …nulle occasion ne précipite plus sûrement certains vers leur but, que de le voir s’offrir au défi, voire au mépris du gibet »2.

Retenons que la majorité n’est pas affaire d’âge mais de liberté. Et alors, quand est-on mûr pour la liberté ? La réponse de Kant est claire : « …on ne peut mûrir pour la liberté, si l’on n’a pas été mis au préalable en liberté (il faut être libre pour pouvoir se servir de ses forces dans la liberté)

[…] cependant jamais on ne mûrit pour la raison autrement que grâce à des tentatives personnelles »3. L’accès à la raison, à la liberté n’est ni processus de maturation ni degré d’évolution. On apprend la liberté en l’expérimentant, en la vivant. Mais il faut d’abord être responsable de sa condition et de ses actes pour prendre des risques et assumer les échecs. Que dire du syntagme, « tentative personnelle » sinon que la liberté, la raison nécessitent le désir ; sachant que la prise n’est ni totalement acquise ni définitive, le désir essaie.

 


1. Kant E., « Qu’est-ce que les Lumières ? », Eléments métaphysiques de la doctrine de droit, Paris, Auguste Durand, 1853, pp.281-288.
2. Lacan J., « Kant avec Sade », Écrits, Paris, Seuil, 1966, p.782.
3. Kant E, Ibid.
Par | 2017-03-07T11:15:58+00:00 25 novembre 2016|T'es sérieux !|