Par où saisir, attraper dans les filets du transfert un jeune sujet pour qui rien ne va plus ? Par la surprise ! C’est désarmant !

Appel angoissé de la mère de Jérémy 16 ans, «  Il faut que vous voyez mon fils très vite, ça va mal ». Je reçois donc Jérémy le jour-même. Il m’explique très agité qu’au collège « ça allait mais que là…. ». Le père ayant été muté en région parisienne, Jérémy a dû quitter un collège « tranquille » d’une ville de province pour « atterrir  » dans un grand lycée de banlieue un peu plus… remuant.

  • « J’en ai marre, plus que marre de tout : de mes parents, des profs, des bouffons de mon lycée, de mon lycée de m…−excusez-moi madame− je veux plus y retourner et ma mère elle me lâche pas, elle comprend rien ! Je veux plus y retourner. »
  • «  Mais que se passe-t-il Jérémy au lycée  ?  »
  • « Les profs nous parlent mal, comme des chiens et nous on est obligés de se taire, ils nous respectent pas !, Les élèves ils sont nuls, même pas polis, ça ricane, c’est des poseurs, ils insultent, ils bousculent, ils s’excusent pas…Ça s’fait pas ! J’en ai marre Madame ! »

J’apprends également que se pratiquent beaucoup de choses « qui ne se font pas  » dans ce lycée, racket et vols qui pétrifient Jérémy. Mais ce qui n’arrange vraiment pas les choses c’est que Jérémy est un excellent élève et, de ce fait, sujet aux quolibets.

  • « Des fois j’ai envie, j’ai envie… de prendre un flingue et… c’est ce que j’ai dit à ma mère et c’est ce qui lui a fait peur. Oui, comme ça des envies de… de… tuer tous ces c…−excusez-moi madame, je sais ça s’fait pas−. »
  • « Au fond, si j’entends bien Jérémy, vous voulez tuer tous ces gens pour leur apprendre à vivre ! ? »

Surprise du jeune, suivie d’un éclat de rire que je partage volontiers avec lui. Le transfert se nouera là, à ce moment précis. Jérémy changera de lycée et acceptera un établissement privé. Il viendra me rencontrer un temps pour déplier au moins au début « tout ce qui s’fait et tout s’qui s’fait pas » puis surtout « tout ce qu’il voudrait faire et ne parvient pas à faire ».