Par | 2017-04-01T01:59:28+00:00 28 mars 2017|Non classé|

Une voix adolescente

Les interventions d’Emmanuelle Laurent (Mardi noir) ont fait trace, pour moi, par leur pouvoir d’interpellation. Elles ont fait entendre une voix adolescente dotée d’une puissance subversive. Tout comme l’ado qui, se risquant sur un territoire où il n’est plus à l’abri de l’idéal parental, met à l’épreuve les semblants du monde de l’adulte, Mardi noir a fait trembler les concepts de la psychanalyse. « ça colle et ça coupe…La jeune fille existe-t-elle ? », son énonciation a ponctué de rimes ironiques les exposés riches et rigoureux des cliniciens. J’ai trouvé cela plutôt jubilatoire et aimé cette impertinence à l’égard des concepts de Lacan, si précieux pour notre communauté de travail.

Par | 2017-04-01T01:59:28+00:00 28 mars 2017|Non classé|